Contact

CENTRE DES ARTS DU RÉCIT EN ISÈRE
Scène conventionnée / Scène Rhône-Alpes
40, rue du Docteur Lamaze
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 51 21 82
info [at] artsdurecit.com
Infos pratiques

Accueil > Actualités > Vendredi 24 novembre | La Petite Arménie | Jennifer Anderson et Chrystelle (...)

Vendredi 24 novembre | La Petite Arménie | Jennifer Anderson et Chrystelle Blanc-Lanaute

LA PETITE ARMÉNIE
De et par Jennifer Anderson et Chrystelle Blanc-Lanaute
19h30 | Maison de la culture arménienne| 15 Cours de la Libération et du Général de Gaulle | Grenoble | Dans le cadre de la programmation culturelle arménienne initiée par La plateforme IRAPA

Sur le pont, des centaines de femmes, d’enfants, d’hommes, de vieillards aussi, serrés les uns contre les autres regardent la côte s’éloigner. Leurs visages sont blêmes, minces comme une feuille de papier. Leurs corps fatigués pourraient se briser comme une petite poupée de glaise à la moindre chute. Leurs cheveux chahutés par le vent du large pourraient s’arracher et s’éparpiller dans les airs à la moindre bourrasque. (...) Silencieux, ils écoutent le vacarme des machines, les vagues se briser contre la coque, le murmure du vent...

"LA PETITE ARMÉNIE", est devenu un spectacle qui porte en lui l’histoire de ce quartier à la fois particulier et universel. L’histoire d’un peuple persécuté, de son génocide, de son exil. L’histoire d’une naissance, celle d’un quartier et la promesse d’une vie meilleure...

Construit à partir de témoignages et de repères historiques, « LA PETITE ARMÉNIE » est cependant une fiction.
Un « récit cadre » nous invite à suivre l’exil en mer de trois enfants arméniens et en parallèle l’histoire de la naissance d’un quartier et de personnages qui le font, de la première guerre mondiale jusque dans les années 60.
Si le propos est grave, la forme ne l’est jamais. C’est avant tout la vie et ce désir de vivre contre tout qui est transmis ici. Sensible, tendre, poétique, engagé, cocasse aussi, le texte nous entraine sur les traces d’un passé qui questionne notre présent et notre avenir.
Aucune réponse, juste des questions et leur écho. L’ensemble des récits s’articule à la manière d’un album photographique dont on tourne les pages dans un sens puis dans l’autre. Ici chaque histoire est tel un cliché, un instant saisi, où l’on retrouve certains personnages, où l’on en découvre d’autres.
Tour à tour la musique dévoile, expose, soutient, convie, évoque ou suggère encore ce qui est invisible à nos yeux. Elle symbolise l’identité d’un peuple, elle est ce bagage immatériel que chaque exilé emporte avec lui. Flûte et flûte basse alternent, et apportent un souffle spécifique qui donne corps aux histoires. Rythmée, entraînante, joyeuse, nostalgique, liturgique, percussive, la musique est ici une seconde voix.


Partager sur

Visitez le site de la Maison de la Culture Arménienne
et le site de Jennifer Anderson

> Accès pro

Suivez-nous

Plan du site

Crédits

Developpement et webdesign
www.chrisgaillard.com

Illustration : Bruno Théry

Dernière mise-à-jour : vendredi 17 novembre 2017

© Les Arts du Récit en Isère 2014